Malgré le fait

que j’ai déja parcouru la terre entiere

des centaines de fois

sans jamais avoir pu rencontrer

l’âme soeur

mon coeur n’a jamais douté

n’a jamais cessé de croire

alors chaque matin

en regardant le soleil se levé

je lui ecrivais un poeme

un poeme pour lui dire

de pas s’inquieter

que le soleil finira bien

par nous mener l’un vers l’autre

Ja Fa

Advertisements