Errant dans les rues personne ne te remarque

Tu penses être invisible

Tu penses être inaccessible

Mais moi je te vois

Je vois ta solitude

Je vois ta tristesse

Je vois ta mélancolie

Moi je te vois

Que recherches-tu ?

Qui recherches-tu ?

Serait-ce, ce jeune homme

Grand blond aux yeux vert

Ou alors cette demoiselle

Moyenne de taille aux courbes abondantes

Non aucun des deux ne te voit

Mais moi je te vois

Mais qui est-ce donc ?

Qu’est-ce donc ?

Serait-ce, le son des cloches qui annoncent le midi

Perçantes, répétitives, harmonieuses

Ou alors cette soudaine brise de vent

Douce, légère et enivrante

Non ce n’était point cela non plus

Soudain tu t’arrêtas dans un parc et t’assis sur un banc

Et là tu te mise à fixer cet arbre et je compris

Ce n’était point les personne

Ce n’était point le son ni même la brise

C’était cet arbre

Imposant, majestueux, charismatique

Positionné en plein milieu du parc

Comme pour imposer sa présence au visiteur

Je compris que ce n’était en fait pas tant l’arbre

Mais surtout ce qu’il représentait

Force et charisme

Après 10 minutes tu esquissas un sourire tu te levas et tu t’en allas

Et puis je ne te vis plus.

 

Ja Fa

Advertisements